Vecoret

Procédure de prostatectomie radicale

(Prostatectomie, la prostatectomie radicale, radicale rétropubienne prostatectomie, Radical sus-pubienne prostatectomie, Radical périnéale prostatectomie, Nerf-prostatectomie, RP, RPP, RSP)

Vue d'ensemble de la procédure

Qu'est-ce qu'une prostatectomie?

Une prostatectomie est une intervention chirurgicale pour l'élimination partielle ou totale de la prostate. Il peut être réalisé pour traiter le cancer de la prostate ou hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).

Une approche chirurgicale courante à la prostatectomie comprend la réalisation d'une incision chirurgicale et enlever la glande de la prostate (ou une partie de celui-ci). Ceci peut être réalisé avec l'une des deux méthodes, le rétro-pubienne ou incision sus-pubienne (abdomen inférieur), ou une incision du périnée (à travers la peau entre le scrotum et le rectum).

Avant d'avoir une prostatectomie, il est souvent nécessaire d'avoir une biopsie de la prostate. S'il vous plaît voir cette procédure pour plus d'informations.

Qu'est-ce que la prostate?

Illustration de l'anatomie de l'appareil reproducteur masculin

La prostate est de la taille d'une noix et entoure le col de la vessie d'un homme et de l'urètre, le tube qui transporte l'urine de la vessie. C'est en partie musculaire et la partie glandulaire, avec les conduits débouchant dans la partie prostatique de l'urètre. Il est composé de trois lobes, un lobe central avec un lobe de chaque côté.

Dans le cadre de l'appareil génital masculin, la fonction principale de la glande de la prostate est de sécréter un liquide légèrement alcalin qui forme une partie du liquide séminal (de sperme), un fluide qui transporte le sperme. Pendant apogée mâle (orgasme), les glandes musculaires de l'aide de la prostate pour propulser le fluide de la prostate, en plus de sperme qui a été produite dans les testicules, dans l'urètre. Le sperme se déplace ensuite à travers le bout du pénis pendant l'éjaculation.

Les chercheurs ne savent pas toutes les fonctions de la glande de la prostate. Cependant, la glande de la prostate joue un rôle important à la fois dans la fonction sexuelle et urinaire. Il est commun pour la prostate élargie pour devenir comme un homme vieillit, et il est également probable pour un homme de rencontrer un certain type de problème de prostate dans sa vie.

De nombreux problèmes qui ne nécessitent pas une prostatectomie radicale sont associés à la prostate. Ces problèmes peuvent se produire chez les hommes de tous âges et comprennent:

  • L'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). Ceci est un agrandissement liée à l'âge de la prostate qui n'est pas maligne. L'HBP est le problème le plus commun de la prostate non cancéreuse, se produisant dans la plupart des hommes au moment où ils atteignent leur 60s. Les symptômes sont lents, interrompu, ou jet urinaire faible, l'urgence de la fuite ou le dribble, et des mictions fréquentes, surtout la nuit. Bien qu'il ne soit pas le cancer, les symptômes de l'HBP sont souvent similaires à celles du cancer de la prostate.

  • Prostatisme. Cela implique diminué vigueur urinaire due à l'obstruction de l'écoulement à travers la glande de la prostate. La cause la plus fréquente de prostatism est HBP.

  • Prostatite. Prostatite est une inflammation ou une infection de la glande de la prostate caractérisé par une gêne, douleur, miction fréquente ou rare, et, parfois, de la fièvre.

  • Prostatalgia. Cela implique des douleurs dans la glande de la prostate, aussi appelé prostatodynie. C'est souvent un symptôme de la prostatite.

Cancer de la prostate est un problème de santé grave et répandu. Selon la Société européenne contre le cancer (ACS), le cancer de la prostate est la forme la plus courante de cancer chez les hommes âgés de 50 ans et la troisième cause de décès par cancer.

Il ya différentes façons d'atteindre l'objectif d'élimination de la glande de la prostate quand il ya cancer. Méthodes d'exécution prostatectomie comprennent:

  • L'ablation chirurgicale comprend une prostatectomie radicale (PR), soit avec un rétro-pubienne ou voie périnéale. La prostatectomie radicale est la suppression de la totalité de la glande de la prostate. Ablation chirurgicale avec préservation nerveuse est important de préserver autant que possible la fonction.

  • Résection transurétrale de la prostate, ou TURP, ce qui implique également l'élimination d'une partie de la glande de la prostate, est une approche effectuée à travers le pénis avec un endoscope (petit tube flexible avec une lumière et une lentille sur l'extrémité). Cette procédure ne guérit pas le cancer de la prostate, mais peut éliminer l'obstruction alors que les médecins envisagent pour un traitement définitif.

  • La chirurgie laparoscopique, effectuée manuellement ou par robot, est une autre méthode d'ablation de la glande de la prostate.

Y at-il différents types de prostatectomie radicale?

Il existe plusieurs méthodes de la prostatectomie radicale:

  • La prostatectomie radicale rétropubienne avec approche (sus-pubienne). C'est l'approche chirurgicale la plus fréquemment utilisée par les urologues (médecins qui se spécialisent dans les maladies et la chirurgie des voies urinaires). Si il ya des raisons de croire que le cancer s'est propagé aux ganglions lymphatiques, le médecin enlever les ganglions lymphatiques de autour de la glande de la prostate, en plus de la glande de la prostate. Le cancer s'est propagé au-delà de la glande de la prostate si elle est dans les ganglions lymphatiques. Si c'est le cas, alors la chirurgie peut être interrompu, car il ne sera pas traiter de manière adéquate le cancer. Dans ce cas, des traitements supplémentaires peuvent être utilisés.

  • Approche de la prostatectomie préservant les filets nerveux. Si le cancer est emmêlé avec les nerfs, il peut ne pas être possible de maintenir la fonction nerveuse ou de la structure. Parfois, les nerfs doivent être coupés afin d'éliminer le tissu cancéreux. Si les deux côtés des nerfs sont coupés ou retirés, l'homme sera incapable d'avoir une érection. Ce ne sera pas améliorer au fil du temps (bien qu'il existe des interventions qui peuvent restaurer la fonction érectile).
    Si seulement un côté du faisceau de nerfs est découpé ou enlevé, l'homme peut avoir moins de la fonction érectile, mais peut-être avoir une certaine fonction gauche. Si aucun faisceau nerveux est perturbé pendant la chirurgie, la fonction peut rester normal. Cependant, il faut parfois des mois après la chirurgie pour savoir si une reprise complète aura lieu. C'est parce que les nerfs sont traitées pendant la chirurgie et peuvent ne pas fonctionner correctement pendant un certain temps après la procédure.

  • Prostatectomie radicale laparoscopique. Le chirurgien fait plusieurs petites coupures et des outils longs et minces sont placés dans les coupes. Le chirurgien met un tube mince avec une caméra vidéo (laparoscope) à l'intérieur de l'une des coupes et des instruments à travers les autres. Cela permet au chirurgien voir à l'intérieur au cours de la procédure.

  • Prostatectomie laparoscopique assistée par robot. Parfois, la chirurgie laparoscopique est fait en utilisant un système robotisé. Le chirurgien déplace le bras robotique alors qu'il était assis sur un écran d'ordinateur près de la table d'opération. Cette procédure nécessite un équipement et une formation spéciale. Non chaque hôpital peut faire de la chirurgie robotique.

  • La prostatectomie radicale avec l'approche du périnée. Prostatectomie radicale périnéale est utilisé moins fréquemment que la voie rétropubienne. C'est parce que les nerfs ne peuvent pas être épargnés aussi facilement, et ne peuvent être enlevés des ganglions lymphatiques en utilisant cette technique chirurgicale. Toutefois, cette procédure prend moins de temps et peut être une option si l'approche de préservation nerveuse n'est pas nécessaire. Cette approche est également approprié si l'enlèvement des ganglions lymphatiques n'est pas nécessaire. Prostatectomie périnéale peut être utilisé si d'autres maladies médicales excluent le recours à une approche rétropubienne.
    Avec l'approche rétropubienne, il ya une petite incision cachée pour un effet esthétique améliorée. En outre, les principaux groupes musculaires sont évités. Par conséquent, il ya généralement moins de douleur et le temps de récupération.

Raisons de la procédure

L'objectif de la prostatectomie radicale est de supprimer tous les cancers de la prostate. RP est utilisé lorsque le cancer est considéré être confiné à la glande de la prostate. Au cours de la procédure, la glande de la prostate et d'autres tissus autour de la glande, y compris les vésicules séminales, sont enlevés. Les vésicules séminales sont les deux sacs qui se connectent aux canaux déférents (un tube qui traverse les testicules), et sécrètent le sperme.

D'autres raisons moins communes pour la prostatectomie radicale comprennent:

  • Incapacité de vider complètement la vessie

  • Récidive hémorragique de la prostate

  • Les calculs vésicaux avec l'élargissement de la prostate

  • Miction très lent

  • Augmentation de la pression sur les uretères et les reins de rétention urinaire (appelé hydronéphrose)

Il peut y avoir d'autres raisons pour votre médecin de recommander une prostatectomie.

Risques de la procédure

Comme toute intervention chirurgicale, certaines complications peuvent survenir. Certaines complications possibles à la fois de la rétropubienne et périnéale approches à RP peuvent inclure:

  • L'incontinence urinaire. Incontinence implique incontrôlable fuite involontaire d'urine, ce qui peut améliorer au fil du temps, même jusqu'à un an après la chirurgie. Ce symptôme peut être pire si vous êtes âgés de plus de 70 ans lorsque l'opération est effectuée.

  • Fuites urinaires ou dribbler. Ce symptôme est à son pire immédiatement après la chirurgie, et généralement s'améliorer avec le temps.

  • La dysfonction érectile, également connu comme l'impuissance. récupération de la fonction sexuelle peut prendre jusqu'à deux ans après la chirurgie et peut ne pas être complète. prostatectomie préservant les filets nerveux diminue le risque d'impuissance, mais ne garantit pas que cela n'arrivera pas.

  • Stérilité. RP coupe la connexion entre les testicules et l'urètre et provoque l'éjaculation rétrograde. Cela se traduit par un homme d'être incapable de fournir le sperme d'un enfant biologique. Un homme peut être en mesure d'avoir un orgasme, mais il n'y aura pas éjaculat. En d'autres termes, l'orgasme est «sec».

  • Lymphoedème. Lymphoedème est une maladie dans laquelle le liquide s'accumule dans les tissus mous, ce qui entraîne un gonflement. Le lymphœdème peut être provoquée par une inflammation, une obstruction ou une ablation des ganglions lymphatiques au cours de la chirurgie. Bien que cette complication est rare, si les ganglions lymphatiques sont enlevés lors de la prostatectomie, fluide peut s'accumuler dans les jambes ou de la région génitale au fil du temps. Douleur et l'enflure résultat. La physiothérapie est généralement utile dans le traitement des effets de lymphoedème.

  • Variation de la longueur du pénis. Un faible pourcentage d'interventions chirurgicales se traduira par une diminution de la longueur du pénis.

Certains risques associés à la chirurgie et l'anesthésie en général comprennent:

  • Réactions aux médicaments, tels que l'anesthésie

  • Difficulté à respirer

  • Saignement

  • Infection

Un risque associé à la voie rétropubienne est le risque de blessure du rectum, provoquant une incontinence fécale ou d'urgence.

Il peut y avoir d'autres risques en fonction de votre affection médicale spécifique. Soyez sûr de discuter de toute préoccupation avec votre médecin avant la procédure.

Avant l'intervention

Certaines choses que vous pouvez vous attendre avant la procédure comprennent:

  • Votre médecin vous expliquera la procédure à vous et vous offre la possibilité de poser toutes les questions que vous pourriez avoir au sujet de la procédure.

  • Il vous sera demandé de signer un formulaire de consentement que donne votre permission de faire la procédure. Lire attentivement le formulaire et poser des questions si quelque chose n'est pas clair.

  • En plus d'un historique médical complet, votre médecin peut effectuer un examen physique pour s'assurer que vous êtes en bonne santé avant de subir la procédure. Vous pouvez également subir des tests sanguins et d'autres tests de diagnostic.

  • Il vous sera demandé de jeûner pendant huit heures avant la procédure, généralement après minuit.

  • Prévenez votre médecin si vous êtes sensible à ou êtes allergique à des médicaments, de latex, de l'iode, du ruban, des colorants de contraste, et les agents anesthésiques (locale ou générale).

  • Signalez à votre médecin tous les médicaments (prescrits et en vente libre) et suppléments à base de plantes que vous prenez.

  • Prévenez votre médecin si vous avez des antécédents de troubles de la coagulation ou si vous prenez tout anticoagulant (anticoagulant) des médicaments, l'aspirine, ou d'autres médicaments qui affectent la coagulation du sang. Il peut être nécessaire pour vous d'arrêter ces médicaments avant la procédure.

  • Si vous fumez, vous devriez cesser de fumer dès que possible avant la procédure, afin d'améliorer vos chances de réussite de la récupération de la chirurgie et à améliorer votre état de santé général.

  • Vous pouvez recevoir un sédatif avant la procédure pour vous aider à vous détendre.

  • Les zones autour du site chirurgical peut être rasé.

  • Sur la base de votre maladie médicale, votre médecin peut demander d'autres une préparation spécifique.

Au cours de la procédure

La prostatectomie radicale exige un séjour à l'hôpital. Les procédures peuvent varier en fonction de votre maladie et les pratiques de votre médecin.

Généralement, une prostatectomie radicale (voie rétropubienne ou périnéale) suit ce processus:

  1. Vous serez invité à enlever tous les bijoux ou autres objets qui peuvent interférer avec la procédure.

  2. Vous serez invité à enlever vos vêtements et sera donné une robe à porter.

  3. Vous serez invité à vider votre vessie avant la procédure.

  4. Une voie intraveineuse (IV) sera lancée dans le bras ou la main.

  5. La peau sur le site chirurgical sera nettoyée avec une solution antiseptique.

  6. L'anesthésiste surveillera en permanence votre rythme cardiaque, la pression artérielle, la respiration, et le niveau d'oxygène dans le sang pendant la chirurgie.

  7. Une fois que vous êtes sous sédation, un tube de respiration peut être inséré dans la gorge dans vos poumons et vous être connecté à un ventilateur, qui respire pour vous pendant la chirurgie.

  8. Le médecin peut choisir anesthésie régionale au lieu de l'anesthésie générale. L'anesthésie régionale est un médicament délivré par une péridurale (dans le dos) pour engourdir la zone à opérer. Vous recevrez des médicaments pour vous aider à vous détendre et de médicaments analgésiques pour soulager la douleur. Le médecin déterminera le type d'anesthésie est appropriée à votre situation.

  9. Un cathéter sera inséré dans votre vessie pour drainer l'urine.

La prostatectomie radicale, rétropubienne ou approche sus-pubienne

  1. Vous serez positionné sur la table d'opération, couché sur le dos.

  2. Une incision sera faite par le dessous du (nombril) nombril à la région pubienne.

  3. Le médecin sera généralement d'abord effectuer une dissection des ganglions lymphatiques. Les faisceaux de nerfs seront diffusées soigneusement de la glande de la prostate et de l'urètre (canal étroit à travers lequel passe l'urine provenant de la vessie sur le corps) pourront être identifiés. Les vésicules séminales peuvent également être retirés si nécessaire.

  4. La prostate est supprimée.

  5. Un drain est inséré, généralement dans la zone inférieure droite de l'incision.

La prostatectomie radicale, voie périnéale

  1. Vous serez placé dans une position (couché sur le dos) couchée dans lequel les hanches et les genoux seront entièrement plié avec les jambes écartées et élevés avec les pieds reposant sur les bretelles. Etriers seront placés sous les jambes de soutien.

  2. Une tête en bas, incision en forme de U se fera dans la région périnéale (entre le scrotum et l'anus).

  3. Le médecin va essayer de minimiser tout traumatisme des faisceaux de nerfs dans la région de la prostate.

  4. La glande de la prostate et tout tissu anormal en regardant dans la région environnante seront supprimés.

  5. Les vésicules séminales (une paire de glandes analogues à des poches situées de chaque côté de la vessie urinaire masculine qui sécrètent le liquide séminal et favorisent le mouvement de sperme par l'urètre) peuvent être enlevés si on s'inquiète tissu anormal dans les vésicules.

Achèvement de la procédure, les deux méthodes

  1. Les incisions seront suturés ensemble.

  2. Un bandage / pansement stérile sera appliqué.

  3. Vous serez transféré à partir de la table d'opération à un lit, puis repris à l'unité de soins post-anesthésie (USPA).

Après la procédure

Après la procédure, vous pouvez être amené à la salle de réveil pour être étroitement surveillée. Vous serez connecté à des moniteurs qui sera constamment afficher votre rythme cardiaque (électrocardiogramme ECG) le traçage, la pression artérielle, d'autres lectures de pression, le rythme respiratoire, et votre niveau d'oxygène.

Vous pouvez recevoir des médicaments de la douleur selon les besoins, que ce soit par une infirmière, ou par l'administration de vous-même grâce à un appareil connecté à votre ligne intraveineuse.

Une fois que vous êtes éveillé et votre maladie s'est stabilisée, vous pouvez commencer à liquides à boire. Votre régime peut être progressivement avancés pour des aliments plus solides que vous êtes en mesure de les tolérer.

Le drain sera généralement retiré le lendemain de l'intervention.

Votre activité sera progressivement augmentée que vous sortez du lit et se promener pendant des périodes de temps plus longues.

Le cathéter urinaire restera en place lors de la décharge et pour environ une à trois semaines après la chirurgie. Vous recevrez des instructions sur la façon de prendre soin de votre cathéter à la maison.

Des dispositions seront prises pour une visite de suivi avec votre médecin.

Chez soi

Une fois que vous êtes à la maison, il sera important de garder la zone chirurgicale propre et sec. Votre médecin vous donnera des instructions spécifiques de bain. Les sutures ou des agrafes chirurgicales seront enlevés au cours d'une visite au bureau de suivi, dans le cas où ils n'ont pas été enlevés avant de quitter l'hôpital.

L'incision chirurgicale peut être sensible ou endolorie pendant plusieurs jours après une prostatectomie. Prenez un analgésique pour les douleurs comme recommandé par votre médecin.

Vous ne devez pas conduire jusqu'à ce que votre médecin vous a prescrit. Autres restrictions d'activité peuvent s'appliquer.

Une fois que votre cathéter est retiré, vous aurez probablement une certaine fuite d'urine. La durée pendant laquelle cela se produit peut varier.

Votre médecin vous donnera des suggestions pour améliorer le contrôle de votre vessie. Au cours des prochains mois, vous et votre médecin évaluera les effets secondaires et travaille à améliorer les problèmes de dysfonction érectile.

Informez votre médecin de signaler tout de ce qui suit:

  • Fièvre et / ou frissons

  • Rougeur, gonflement, ou saignements ou autre drainage du site d'incision

  • Augmentation de la douleur sur le site d'incision

  • Incapacité d'avoir un mouvement d'entrailles

  • Incapacité d'uriner fois cathéter est retiré

Votre médecin peut vous donner des instructions supplémentaires ou de remplacement après la procédure, en fonction de votre situation particulière.

Ressources en ligne

Le contenu fourni ici est à titre informatif seulement et n'a pas été conçu pour diagnostiquer ou traiter un problème de santé ou de maladie, ou de remplacer l'avis médical professionnel que vous recevez de votre médecin. S'il vous plaît consulter votre médecin pour toute question ou préoccupation que vous pourriez avoir concernant votre maladie.

Cette page contient des liens vers d'autres sites Web avec des informations sur cette procédure et les maladies de santé connexes. Nous espérons que vous trouverez ces sites utiles, mais s'il vous plaît n'oubliez pas que nous ne contrôlons ni ne soutenons l'information présentée sur ces sites, ni ne soutenons ces sites des informations contenues ici.

La société européenne sur le cancer

Fondation européenne de l'Association des urologues

Association urologique européenne, inc.

Association nationale pour la continence

Institut national du cancer (NCI)

Coalition nationale pour la survie de cancer

Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales (NIDDK)

fondation du cancer de la prostate