Vecoret

Vue d'ensemble de la MPOC

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) empêche les poumons de fonctionner normalement.

La BPCO est la quatrième cause de décès dans l'Europe.

Types de BPCO

Les deux types principaux de la BPCO sont la bronchite chronique et l'emphysème. Ces maladies enflamment les voies respiratoires dans les poumons et limitent la capacité de respirer. En outre:

  • Emphysème s'use les murs entre les sacs d'air dans les poumons. Cela se traduit par de plus grands sacs, moins flexibles, qui ne prennent pas en libérant de l'oxygène ou du dioxyde de carbone de manière aussi efficace. Les gens souffrant d'emphysème peuvent manquer de souffle pendant l'activité physique et même si ils sont inactifs.

  • La bronchite chronique crée une accumulation de mucus qui provoque des problèmes respiratoires et une toux constante. Un autre symptôme est un resserrement inattendu de muscles autour des poumons, ce qui peut réduire les voies respiratoires et gêner la respiration plus loin.

Les causes de la BPCO

Quatre-vingt pour cent des cas de MPOC sont causés par le tabagisme, mais la BPCO peut également être causée par l'exposition à long terme à la pollution atmosphérique, émanations chimiques, vapeurs et poussières minérales et organiques. Parce que ces déclencheurs sont inhalées pendant de nombreuses années, la maladie s'installe graduellement et est considéré comme une maladie progressive.

Les tests de diagnostic

Plusieurs tests sont utilisés pour diagnostiquer la MPOC. contrôles de spirométrie la quantité d'air peuvent contenir les poumons et à quelle vitesse ils vider après une profonde respiration. Analyses des gaz du sang artériel mesure la quantité d'oxygène et de dioxyde de carbone dans le sang.

Traitement

Actuellement, il n'existe aucun remède pour la MPOC. Plus de 12 millions de personnes atteintes de la maladie, et environ 12 millions de plus l'avoir, mais n'ont pas encore été diagnostiqués. Heureusement, il existe plusieurs options de traitement et les moyens de réduire les symptômes. La meilleure façon de réduire les symptômes de la MPOC, ou le risque de développer la maladie, est d'arrêter de fumer.

Le traitement de la MPOC comprend une combinaison de médicaments, la réhabilitation, et, dans de rares cas, la chirurgie:

  • Bronchodilatateurs peuvent être utilisés pour se détendre les muscles autour des poumons.

  • Les stéroïdes inhalés réduire l'enflure dans les voies respiratoires, permettant à une personne de respirer plus facilement.

  • La réadaptation pulmonaire peut améliorer la fonction pulmonaire de l'exercice, une alimentation saine et de l'éducation sur la façon de vivre avec la MPOC.

  • Oxygène supplémentaire (oxygène facile d'accès dans un réservoir) peut bien fonctionner pour les personnes avec des cas très développés.

  • La chirurgie peut être recommandée dans les cas graves de prendre des sections de poumon endommagé, ce qui peut améliorer la respiration.

Peu importe quel cours de traitement est suivi, tout le monde avec la MPOC devrait avoir un vaccin antigrippal annuel et devrait demander à son médecin pour obtenir un vaccin contre la pneumonie.